Cerca
lunedì 25 giugno 2018 ..:: Forum ::.. Registrazione  Login
Ricordiamo ai visitatori del forum che per poter inserire il proprio messaggio nel forum è necessario prima registrarsi al sito, anche in modo anonimo, utilizzando questa pagina dedicata del sito, grazie. Nous rappelons aux visiteurs du forum qui est nécessaire premier les enregistrer au site pour pouvoir insérer le propre message dans le forum, aussi de manière anonyme, en utilisant cette page dédiée du site, merci.
 Il forum dell'Associazione degli Apostoli della Croce Gloriosa Riduci
 
  Forum  I forum degli A...  Testimonianze d...  EN FRANCAIS - Abbè René Laurentin: DICTIONAIRE DES “APPARITIONS” DE LA VIERGE MARIE.
Precedente Precedente
 
Avanti Avanti
Nuovo messaggio 21/12/2007 20.35
L'Utente non è in linea adcg
140 messaggio
10th Level Poster


EN FRANCAIS - Abbè René Laurentin: DICTIONAIRE DES “APPARITIONS” DE LA VIERGE MARIE.  
Modificato Da 1458718@aruba.it  in 27/06/2010 17:07:38)

Dict. Angela

27 décembre 2005

 

Angela R. (qui garde dans la discrétion son nom de famille et son adresse en Italie), vit dans une petit ville du Piemonte au nord d’Italie.

Elle reçoit des locutions avec «images intérieures» (selon sa propre expression) surtout du Christ, du Père dont elle reconnaît la voix à son autorité, et aussi la Vierge Marie. Ces images sont assez précises pour qu’elle puisse les faire réaliser par des peintre italien de talent. D’abord secrétaire de direction, à 19 ans elle a un accident avec traumatisme crânien : cela l’a tourné vers les autres. Elle devient infirmière, par humanité. Formée dans une famille chrétienne, elle s’était éloignée de l’Église.

Des blessures d’enfance limitaient son ouverture au Dieu et aux autres. Un prêtre qui brandissait l’image redoutable d’un Dieu qui damne, l’éloigna de la pratique religieuse, sans qu’elle sache raisonner ses anxiétés confuses. Ses grandes souffrances intérieures laissaient subsister un besoin obscur de Die. Au-delà d’un Dieu universel et sans visage, elle était attirée par Dieu crucifié:

      Lui pouvait me comprendre.

En janvier 1989, au cours d’un voyage en Ouganda, elle rencontre une sœur italienne qui avait suivi un séminaire de discernement, selon saint Ignace de Loyola. Cette sœur la met en contact avec un prêtre qui mêlait spirituel et psychologique. De retour en Italie en août, elle suit un séminaire analogue. C’est alors, dit-elle, qu’en méditant le cinquième mystère joyeux: le recouvrement de Jésus au temple, «un flot de larmes m’envahit durant toute la journée, comme un nouveau baptême», avec un grand remord d’avoir «perdu Jésus et une grande joie par l’avoir  recouvré».

– Je tombe éperdument amoureuse de Jésus, totalement, intimement, sans appel à la vie religieuse. Je souhaitais tout lâcher pour Lui, comme je n’aurais jamais pu l’éprouver pour un homme. C’était l’attrait de Dieu. Un coup de foudre du ciel.

Je demandai à Jésus:

– «Pour moi, quel est ton appel, quelle est ma vocation?»

Jésus a répondu dans mon cœur:

– «Finalement, ma toute-petit: Je t’attendais depuis toujours. Mon Père a une mission importante à te confier. Combien de temps avons-Nous attendu ce moment!»

Je subis alors la contre-attaque de Satan. Il cherchait à me séduire. Il me pressait d’être toute à lui. Il a tenté de me posséder, mais ne put entamer mon lien avec jésus.

Je n’avais pas encore été formée spirituellement. Je ne comprenais rien à la Bible: si je tentais de la lire, elle me tombait des mains. Progressivement, elle est devenue transparente ainsi que l’Eucharistie. Je ne pouvais plus vivre sans l’Eucharistie. Toutes mes blessures guérirent alors. Je suivis un séminaire de guérison, chez les charismatiques, à l’école du Père Tardif. Celui qui dirigeait la prière, a dit:

– Le Seigneur es entrain de guérir une personne qui a lu «Jésus est vivant».

Je venais juste de lire ce livre du Père Tardif. La peur de Dieu qu’un prêtre m’avait inculquée depuis l’âge de 4 ans s’est évanouie. Son image qu je repoussais me revint et Jésus me dit:

– «Je t’apporte la personne qui t’a blessée». Je lui ai pardonné. Cette libération fut pour moi comme une nouvelle naissance.

Jésus, dès lors, des locutions intérieures, accompagnées d’images.

– «Durant le séminaire pour le discernement, on nous apprenait à faire, selon saint Ignace, avant la méditations, “la composition du lieu”: se représenter concrètement la scène de l’Évangile. Pour moi, ce n’était pas un exercice, cela m’était donné gratuitement, au-delà de moi-même et je pensais que c’était la même chose pour tous les autre, autour de moi».

Angela décrit ses «images», c’est-à-dire ses visions intérieures, à plusieurs peintre qui ont su les traduire. Elle les publie dans ses livres.

Sa mission est de faire connaître l’œuvre de le Saint Ésprit, l’amour du Christ, de ça présence vive dans l’Eucharistie, dans l’attente d’une nouvelle manifestation du Christ Ressuscité, la Croix Glorieuse, l’obéissance à la Sainte Église e au Saint Père le Pape… la prière, l’Évangile pour la gloire du Père du Ciel. Elle implique aussi la restauration des femmes: un féminisme en Dieu, à l’image de Marie, dans le sillage des féministes russes, ces marxistes qui avaient découvert en pleine dictature et goulag, la Vierge comme le vrai modèle qui arrache à la prison du système athée: destructeur des hommes et par eux, des femmes.

La Saint Vierge nous dit:

«La femme, chef-d’œuvre de la création, était destinée, par Dieu Lui-même, à concevoir dans son cœur, la vie ; car le Créateur voulait la faire participer à la création par une connaissance infuse. Mai le péché l’a éloignée de cette communion avec le Père.

Je suis la nouvelle Eve! Celle qui ramènera la destinée de la femme à sa dignité originelle!

Bientôt, va s’achever l’ère des descendants d’Eve!

Bientôt va commencer l’ère des descendants de Marie!

Je suis l’Immaculée Conception ! L’aînée de beaucoup de sœur!».

Les messages s’inscrivent dans le sillage de Fatima. Ils veulent promouvoir le triomphe de Marie.

Jésus a dit:

– Mon Cœur et le Cœur de ma Mère sont unis; ils battent à l’unisson pour l’humanité. Le même sang copule des yeux de Ma mère et des Miens. Mais le monde ne croit pas! Le triomphe du Cœur Immaculé de Ma Mère, sera le triomphe de Celle qui n’a pas connu le péché, sur celui qui est le péché personnifié. Étreins ma Mère; sans Elle, tu n’arriveras à rien. Invite-les tous à étreindre Marie; ainsi seulement vous pourrez résister en ces temps difficiles.

Et la Sainte Vierge dit encore à nous de Jésus (Epiphanie de Notre Seigneur, 6 janvier 2000):

«Votre temps est semblable au temps où je vivais moi- même sur la terre.

Les prophéties annonçaient le Sauveur et nous autres, jeunes filles, nous étions toujours à l’écoute, car nous rêvions touts d’être la Vierge choisie…

La vie, à Nazareth, s’écoulait normalement. Chacun vaquait à ses occupations, mai les yeux tournés vers le Ciel!

N’en est-il pas ainsi de ta vie?

Normale, et pourtant toute mystique!

Ce temps est un temps particulier!

C’est l’heure de vivre comme Moi!

Ce n’est pas l’heure de s’agiter!

C’est l’heure de travailler et de vivre dans la joie et… dans l’attente; dans l’attente encore de Lui, le Sauveur; car son Œuvre n’est pas encore achevée.

Les yeux au Ciel, mes enfants ! Car, au moment où vous vous y attendrez le moins, c’est alors qu’Il viendra. Mai si vos yeux sont rivés à la terre, aux choses terrestres, comment vous apercevrez-vous de Sa venue ? En ces derniers temps, les choses de la terre vous tromperont, si vous n’avez pas le regard tourne vers le Ciel et le cœur à l’écoute.

Moi, je travaillais, mais je tendais l’oreille de mon âme et… j’ai entendu la voix de l’Ange: “Bienheureuse es-Tu…”. Mais moi je vous dis, mes enfants : “Bienheureux êtes-vous!”

Attendez, Jésus!

Soyez «occupés» à l’attendre!

Je vous aime, mes enfants, je vous aime tant!

Je suis la jeune fille de Nazareth qui, comme vous, attendait!…».

Plusieurs messages reçu par Angela donner aussi le sens et le goût de l’Eucharistie. Ils disent par exemple la dimanche de Pâque, 23 avril 2000:

«Mon enfant, tu partages avec Moi, Ma souffrance dans le temps. Pour beaucoup, pur trop de personnes, pendant des siècles, en partant des mêmes Hébreux, témoins des faits, pur trop de personnes, ce Sépulcre s’est refermé, exactement comme leurs cœurs devant la Vérité.

Beaucoup on préféré refermer avec la pierre tombale la Lumière, cette même Lumière qui, cette nuit, a inondé tes yeux intérieures.

Beaucoup on préféré ne croire qu’à cette Croix noire sur le Calvaire, signe de Ma Mort, Mort martyre, comme beaucoup d’autres prophètes, mais toujours mort.

Beaucoup ont préféré, parce que moins astreignant, rappeler un mort que marcher chaque jour avec e Dieu vivant. C’est plus facile d’obéir à un maître qui ne parle plus, qu’à un ami qui, cheque jour, avec amour, te corrige et te guide.

Beaucoup ont préféré fuir l’exigence de l’Amour éternel, de l’Amour qui est Lumière sur leurs pas. Beaucoup ont préféré étouffer a Vie, roulant encore la pierre de la mort sur la Vérité.

Mon enfant, tu comprends maintenant pourquoi Je désire qu ma Croix glorieuse envahisse le monde?

Bien des yeux doivent s’habituer à considérer la Lumière de la foi en Dieu. Beaucoup de cœurs doivent s’interroger su Ma Résurrections, maintenant, après deux mille ans».

Plus tard Jésus continue:

«Depuis ce jour, cheque jour, à tout moment, Je suis devant les sépulcres de biens des cœur, et je frappe…

Depuis ce jours, Je continue à mourir mystiquement, mais réellement, dans chacune de Mes Saintes Messes, sur tous les autels de la terre.

Depuis ce jour, chaque jour et chaque nuit, J’attends, enfermé dans les tabernacles, que Mes fils Me visitent, parce que beaucoup de chrétiens, eux non plus, ne croient pas que Je suis vivant.

Trop longtemps désormais, la Lumière a été fermée dans les sépulcres de monde… Le tempes arrive… et il est arrivé, le temps de la Révélation finale: non plus dans l’Incarnation par le sein d’une Femme, mais dans la puissance de Ma Divinité.

Pâques ! Pâques dans l’histoire, a toujours signifié un nouvel événement, sans pourtant jamais changer de signification. Désormais, la Pâque aura un nouveau visage: le visage de la Victoire ! Même dans les sépulcres de vos cœurs, de tous les cœurs, ils verront Ma Lumière !»

 

Ces messages sont de qualité, dans un style biblique qui ne sépare pas la vie et la doctrine. Ils suscitent des prises de conscience et conversions «équilibrées».

 Angela a publié :

Dalle tenebre alla Luce (5 volumes de messages : 2000-2003).

– Il trionfo di Maria (2002).

– Chi è l’Eucaristia!? (2002).

– Sì, il mio Cuore Immacolato trionferà (2005).

– Giovanni Paolo II, ostia viva sulla terra (2005).

 _  Pregare Meditando  (2009).

Éditée par «Apostoli della Croce Gloriosa» (Apôtres de la Croix Glorieuse), Casella Postale 30, 12038 Savigliano (Cuneo) Italia.

 

En langue française:

Je suis la Résurrection et la vie (1 tome 2003 – 2 tome 2007).

– Le triomphe de l’Immaculée (2004).

– Qui est l’Eucharistie? (2004).

 

Editions du Parvis – CH-1648 Hauteville – Suisse (Stella Maris)   www.parvis.ch

 

 

 
Precedente Precedente
 
Avanti Avanti
  Forum  I forum degli A...  Testimonianze d...  EN FRANCAIS - Abbè René Laurentin: DICTIONAIRE DES “APPARITIONS” DE LA VIERGE MARIE.

 Stampa   

Copyright (c) 2006-2010   Condizioni d'Uso  Dichiarazione per la Privacy
DotNetNuke® is copyright 2002-2018 by DotNetNuke Corporation