Cerca
venerdì 27 gennaio 2023 ..:: Forum ::.. Registrazione  Login
Ricordiamo ai visitatori del forum che per poter inserire il proprio messaggio nel forum è necessario prima registrarsi al sito, anche in modo anonimo, utilizzando questa pagina dedicata del sito, grazie. Nous rappelons aux visiteurs du forum qui est nécessaire premier les enregistrer au site pour pouvoir insérer le propre message dans le forum, aussi de manière anonyme, en utilisant cette page dédiée du site, merci.
 Il forum dell'Associazione degli Apostoli della Croce Gloriosa Riduci
 
  Forum  I forum degli A...  Discussioni gen...  La Croix Glorieuse, Mystére pascal pour aujourd’hui
Precedente Precedente
 
Avanti Avanti
Nuovo messaggio 27/03/2008 19.38
L'Utente non è in linea adcg
142 messaggio
10th Level Poster


La Croix Glorieuse, Mystére pascal pour aujourd’hui 
Modificato Da adcg  in 27/03/2008 20:08:42)

...  “Stella Maris”  editions du Parvis n° 402 – Avril 2004

Comme on peut le comprendre de l¹interview publiée dans les numéros précédents de Stella Maris, la Très Sainte Trinité a beaucoup fait dans ma pauvre âme, encore mal dégrossie et incapable de comprendre, avant de me parler de la mission que le Père Céleste, dans Sa bonté, avait choisie depuis toujours de me confier.
Même après ma rencontre personnelle avec Jésus, ma prière restait assez pauvre et sommaire, comme encore aujourd¹hui, elle l¹est.
Ne sachant que dire à Jésus, plus que je L¹aimais, souvent je me taisais devant Lui restant simplement en adoration. Après la Sainte Messe, je contemplais pendant des heures le Crucifix magnifique de l¹Eglise de Saint F., qui par Volonté de Dieu, est toujours plus "mon Eglise". J¹ai dit précédemment, qu¹aux moments difficiles de ma vie, quand je risquais d¹être écrasée par la souffrance, je cherchais le Crucifix. Mais le Crucifix de mon Église, m¹était particulièrement cher, il me fascinait et m¹attirait d¹une manière surprenante plus que tout autre.
C¹était les rayons d¹or qui entourent la Croix, qui souvent et mystérieusement, fascinaient mon c¦ur. Alors, j¹exultais :
"La Croix est Lumière ! La Croix est Gloire ! " Ce n¹était certes pas une affirmation théologique, par le fait que je ne savais rien des écritures, mais c¹était simplement un mouvement de l¹Esprit-Saint en moi!
Comme on peut le voir, ce Crucifix est certainement un chef-d¹¦uvre d¹une grande beauté artistique.


 crocifisso SITIO b-n.jpg

 

Cependant, elle me fascinait, non pas tant par son art, mais par quelque chose d¹indéfinissable qui pénétrait jusqu¹au plus profond de mon c¦ur.
Restant en contemplation longuement devant Lui, souvent il m¹arrivait de perdre les contours de la Croix et de Jésus Lui-même, qui était pourtant d¹une grande beauté, parce que ce qui occupait totalement mon esprit était uniquement les rayons de lumière autour de la Croix.
Quelques fois, mes yeux s¹ouvraient tellement, sans que je sache encore que cela venait par don surnaturel, qu¹il arrivait qu¹une Lumière très pure, non plus matérielle, prenne la place de ces mêmes rayons dorés autour de la Croix.
Tout en moi était uniquement Lumière et S j¹en restais extasiée ! mais ensuite, tout étonnée, j¹en sortais en me frottant les yeux.
L¹Esprit-Saint était en train de me préparerS Jésus voulait me parler, au-delà de Son Sacrifice, de la Gloire de Sa Croix. Le Ressuscité voulait me former pour qu¹un jour je devienne Apôtre de Sa Croix Glorieuse.
Mais je ne le savais pas encore

Le 10 décembre 1997, j¹étais en train de méditer sur les apparitions extraordinaires de la Vierge de Medjugorje et réfléchissais sur le signe annoncé par la Reine de la PaixS quand mes yeux intérieurs s¹ouvrirent sur une extraordinaire image : Je vis une Croix Glorieuse (c¹est ainsi que je la définissais spontanément), d¹une beauté et d¹une lumière inexprimable, d¹un feu vif qui ne s¹éteignait pas. Je vis ensuite qu¹elle était sur un mont, je m¹approchais, et je vis qu¹elle était de lumière très pure (voilà pourquoi elle ne s¹éteignait pas) et tout naturellement, j¹y entrais, m¹avançais et m¹arrêtais dedans. Je crois que je ne serai plus retourner en arrière ! Cependant, je percevais que d¹autres personnes avaient peur de s¹y accoster et revenaient en arrière.

Je dis à Jésus :
"Beaucoup ont peur, mais quand ils verront Ton Visage, beaucoup seront illuminés : même ceux de la dernière heure" Oh, quelle Béatitude ! Aucune parole ne pourra suffisamment décrire ce qui est indescriptible !

Le 17 janvier 1998, pendant la Sainte Messe, ayant reçu à peine Jésus-Hostie, je lèvai les yeux vers le très beaux Crucifix de l¹autel. En un instant, comme si mes yeux s¹ouvraient et que mon c¦ur se dilatait, je vis intérieurement les plaies ouvertes de Jésus. D¹elles sortait comme du feu, mélangé à des braises incandescentes, qui descendaient pour frapper les c¦urs des hommes. Ces braises, maintenant que j¹écris, me deviennent plus significatives : Elles sont la chair de Dieu qui se donne au monde avec son Amour (le feu) ! Puis, toute la Croix et l¹autel s¹enflammèrent d¹une Lumière extraordinaire et je me retrouvais à l¹intérieur de cette Lumière etS je n¹essaye même pas de décrire ce que j¹ai éprouvé, je ne trouve pas les paroles ! Amen !

Le 15 février 1998, un dimanche, je voyageais en train, récitant le Saint Rosaire : une grande angoisse m¹unît à Jésus que je vis sur le Calvaire,
chargé de la Croix. Me tournant vers Lui, je Lui dis : "Que puis-je faire pour Toi, dis-moi mon Seigneur ? "

"Ma petite, essuie Mon Visage par ton amour et j¹imprimerai sur ton c¦ur Mon Regard Miséricordieux pour l¹humanité. Sois ma Véronique encore ! "

Oh, que c¹était déchirant de voir Jésus de la sorte! Je continuai à prier, et, récitant les mystères douloureux, spirituellement, je m¹agenouillai sous la Croix. A l¹improviste, la Croix devînt lumineuse, puis grandit, toujours plus, jusqu¹à ce qu¹elle m¹enveloppe. Je sentis une paix incroyable. La Croix est Glorieuse ! Je dirais, ce n¹est plus la Croix, mais la béatitude : c¹est le Paradis !

Oh, mon Seigneur, qui continue à souffrir pour nous, pour nous donner Ta Gloire, fais que tous les hommes le comprennent.

Je commençai à comprendre que je serai impliquée directement dans ce Projet de Salut. Je priai Jésus :

"Toi qui enveloppe ta petite fourmi dans la lumière de cette Croix qui bientôt enveloppera la terre, Jésus auquel les hommes ont refusé d¹obéir pour réaliser un grand Projet en Ton Nom, Toi qui bien que refusé, ne te fatigue pas de nous, fais que l¹humanité ne refuse pas encore Ta Croix Glorieuse qui par Ta Miséricorde incroyable, veut attirer tout à Elle ! En Elle seulement est le Salut !
Viens vite, Jésus !

(Il y a quelque temps, une amie m¹a parlé de D., mais je commence seulement maintenant à comprendre que l¹Esprit-Saint me donne connaissance de cette même Croix Glorieuse qui n¹a pas été accueillie là.)

Jésus, à travers ces images et bien d¹autres nombreuses images, que j¹écrivais régulièrement dans les cahiers et que je soumettais au discernement de mon Père Spirituel, m¹unissait toujours plus à Son Projet. Et maintenant, Il m¹invite à recueillir tout cela dans un livre dont Il me montrait avec clarté la couverture.

J¹écrivais le 13 mars 1998 :
Depuis quelques jours, l¹Esprit-Saint montre à mon c¦ur des images se rapportant au cahier. Comme un puzzle, Jésus me montre la couverture et lentement, avec des images toujours plus précises, Il m¹instruit sur le sens du message fondamental qu¹Il veut donner au monde.
Il est extraordinairement beau ! Je suis émue etS je me rends toujours plus compte que l¹Auteur de tout cela est et doit rester uniquement l¹Esprit-Saint. Oh, la Lumière ! La Lumière de cette Croix est extraordinaire ! Où trouverai-je quelque chose de semblable sur la terre ? Comment pourrai-je la réaliser ? Comment ferai-je pour la communiquer ? Guide-moi, Toi Jésus ! Amen !

Le 5 avril de la même année, je vois dans mon c¦ur l¹image d¹un cercle autour d¹une grande Croix, composée de tant de personnes, certaines connues et d¹autres inconnues. C¹est comme une grande chaîne, parce que tous, nous nous tenons par la main, autour de cette Croix apparemment commune, tandis que dans mon c¦ur, je reçois ce message :

"Vite, tous ceux qui ont reçu la charge et la mission d¹annoncer la Croix Glorieuse, seront réunis !"

Je perçois clairement une Promesse ! Ainsi soit-il !

Puis, le 22 avril 1998, mon c¦ur reçoit une révélation plus grande : l¹Universalité de la Croix Glorieuse, qui renferme la bienheureuse espérance qui conclue l¹évangile (Ap 22, 20): « Amen, viens Seigneur Jésus » » Pendant la Sainte Messe, l'Esprit me donne cette image très vive et profondément prophétique : Je vois dans mon c¦ur une colline sur laquelle est érigée une Croix avec Jésus mort. Le ciel est ténébreux, des éclairs et des coups de tonnerre qui font peur se déchaînent sur cette colline. Puis l'Esprit me porte pour observer la particularité de cette Croi: de toutes les parties où on l'observe, elle présente toujours le corps de Jésus. C'est-à-dire qu'on ne la voit jamais de côté ou en arrière, mais toujours de face. C'est comme si Jésus voulait rendre vivant le témoignage de Sa mort pour nous, simultanément au nord, au sud, à l'est, à l'ouest.

C'est comme si depuis la Croix du Calvaire, Jésus voulait, avec Son Sacrifice, embrasser le monde entier dans une unique étreinte d'amour universel. Il n'est pas facile d'expliquer tout cela. Ensuite, lentement, c'est comme si un feu vivant, une lumière, prenait naissance à la Croix et enflammait cette colline. C'est comme si tout reflétait cette lumière. Puis, toujours plus clairement, se détache une Croix immense, Glorieuse. Jésus n'est plus sur la Croix. Lui, Lui-même est la Croix ! J'oserais dire : la Croix est une Personne, c'est Lui vivant.
Et cette Croix a les mêmes caractéristiques : on peut la voir en même temps au nord, au sud, à l'est, à l'ouest. La Croix a les bras étendus partout où on la voit. C'est quelque chose de mystérieux et de miraculeux ! Puis je vois tout autour de la colline, tant de petites rues disposées en rayons, partant de la Croix. Je ne peux pas voir la base de la colline parce qu'il y a l'obscurité ; mais au fur et à mesure que l'on monte vers la Croix, la lumière se fait plus intense. Alors je vois l'humanité monter vers la Croix, qui plus difficilement, qui plus rapidement. Et je pense: «C'est l'exode ! Comme un temps vers la Terre Promise, maintenant c'est vers la Croix Glorieuse, promesse et anticipation de Son retour  lorieux ». Du plus profond de mon c¦ur vient un chant :

"Oui ! Le Seigneur viendra et chacun le verra !
Dans la Gloire il viendra !
Ciel et Terre
Nouveaux Il fera ! "

Après cette image se fait toujours plus clair en moi Son appel et ma petitesse devant la Gloire de mon Seigneur. Mon pauvre "Oui" se fait toujours plus conscient ! Oui, je veux être, bien qu¹indigne et inadéquat, simple instrument pour porter la Lumière de Jésus Ressuscité à qui reste encore dans les ténèbres. Rencontrer cette Lumière veut dire ne plus avoir peur ! Et être sauvé ! Oui, mon Seigneur ! Que Ta Volonté soit faite ! Me voici !

J¹écris le 16 mai :
"Hier, chez le peintre, j¹ai vu l¹ébauche de la couverture etS je suis restée bouche bée ! Toi seul Jésus pouvait penser un tel message: Espérance et Amour pour toute l¹humanité est Lumière! Oh! Cette Lumière, cette Croix de Très Pure Lumière !Oh, mon Jésus, Toi seul en moi peut travailler pour une telle ¦uvre aussi grande : moi, je ne suis rien ! Oh, mon Seigneur, ma Croix Glorieuse ! Devant cette 'uvre qui est la Tienne, je pourrai adorer Ta Croix avec tous ceux qui veulent s¹unir à moi pour T¹attendre !
Viens vite Jésus !

Jésus avait exprimé le désir que cette Image, qui constituera la couverture des livres "Des ténèbres à la Lumière", soit prête pour la Pentecôte, et le 23 mai 1998, le peintre m¹a consigné les deux aquarelles. On peut dire qu¹en elles est véritablement contenue toute la substance des livres; à ce moment là je ne pouvais pas savoir qu¹ils auraient été plus d¹un. Il suffisait d¹un regard à cette Image pour être entièrement absorbé par la pensée de Jésus, de Son Amour, de Sa Miséricorde sans limite : c¹est en elle qu¹est l¹espérance pour moi et pour toute l¹humanité  des "Cieux Nouveaux et d¹une Terre Nouvelle" dans le Christ, Lumière du monde ! Emue, je me rends à la Sainte Messe et demande à Jésus de consacrer ces tableaux afin qu¹ils deviennent des instruments de conversion et de salut pour tous ceux qui les connaîtront S à l¹improviste, voici Jésus sur l¹autel! Il tient entre les mains, le tableau de la Croix Glorieuse, le lève vers le
Ciel et prie ainsi le Père :

 « Père Saint
en Mon Nom
donne vie à cette Croix
afin que se réalise dans Ta Volonté
tout ce que cette petite fille
Te demandera en Mon Nom
et pour la Gloire de Ma Croix ! »

Je ne vois plus rien, sinon Lumière !S je lève les yeux au Ciel et je vois le tableau de la Croix Glorieuse aux pieds de la Très Sainte Trinité etS je le vois redescendre de nouveau sur la terre. Une multitude de personnes est en silence profond devant cette "icône" qui paraît véritablement vivante. Du Visage de Jésus sort comme une mélodie:

"Venez vers Moi !
"

A ce moment, je ne savais pas comment tout cela pouvait se réaliser, mais je sais aujourd¹hui que c¹est en train de se réaliser, parce que beaucoup de personnes dans le monde entier ont rencontré ce Visage ! Durant la Pentecôte de la même année, comme Jésus l¹a voulu, les premières épreuves du 1er volume, avec cette couverture, comme on la connaît maintenant, sont consignés aux Prêtres et à d¹autres personnes choisies par Jésus. Je ne savais pas que c¹était seulement le début : Jésus demandera après peu de temps de réaliser beaucoup de cartes postales, afin que Son Image puisse rejoindre rapidement les confins de la Terre. Jésus continue à nous instruire de Son Amour, à nous conduire vers Sa Gloire, demandant humblement de L¹attendre avec foi. Avec cette Image, Il veut nous préparer à notre rencontre avec Lui.
Il désire qu¹elle entre dans le c¦ur de tous les hommes, afin qu¹ils soient préparés à L¹accueillir un jour. Jésus, dans Sa Miséricorde infinie, nous
prépare à savoir le reconnaître Ressuscité et Vivant au milieu de nous dans Sa Gloire, et à Le choisir, pour l¹Eternité !

Voilà ce qu¹Il a communiqué pendant les fêtes de Pâques de l¹an 2000: Je suis dans l¹église pour participer à la « Veillée Pascale » et à la Sainte Messe avec le chant du « Gloria », annonçant la Résurrection du Seigneur. Après la bénédiction du feu et du Cierge Pascal, j¹entends proclamer les lectures qui regardent la libération du peuple hébreu de l¹esclavage d¹Egypte, le passage miraculeux de la Mer RougeS et je me secoue un instant de mes pensées pour entendre la Parole de Dieu. Je revois alors dans mon c¦ur, la pierre tombale roulée, et, immédiatement,
suis aveuglée par une Lumière dorée provenant du Sépulcre ouvert et vide. Pendant un instant, mon esprit exulte, maisS seulement pour un instant. Ensuite, sans comprendre, je vois la pierre tombale retourner en arrière, pour refermer encore une fois dans le Sépulcre, cette Lumière
extraordinaire. Le dimanche de Pâques, Jésus parle dans mon c¦ur :

« Mon enfant, tu partages avec Moi, Ma souffrance dans les siècles.
Pour beaucoup, pour trop, dans les siècles, partant de ces mêmes hébreux, témoins des faits, ce Sépulcre s¹est refermé, exactement comme leurs c¦urs devant la Vérité.
Beaucoup d¹hommes ont préféré refermer avec la pierre tombale la Lumière, cette même Lumière qui, cette nuit, a inondé tes yeux intérieurs.
Beaucoup ont préféré croire seulement à cette Croix noire sur le Calvaire, signe de Ma Mort. Mort-Martyre, comme beaucoup d¹autres prophètes, mais toujours mort.
Beaucoup ont préféré, parce que moins astreignant, rappeler un mort que marcher chaque jour avec le Dieu Vivant.
C¹est plus facile d¹obéir à un maître qui ne parle plus, qu¹à un ami qui chaque jour, avec amour, te corrige et te guide.
Beaucoup ont préféré fuir l¹exigence de l¹Amour éternel, de l¹Amour qui est Lumière sur leurs pas.
Beaucoup ont préféré suffoquer la Vie, roulant encore la pierre de la mort sur la Vérité.
Mon enfant, tu comprends maintenant pourquoi Je désire que Ma Croix Glorieuse envahisse le monde ?
Bien des yeux doivent s¹habituer à considérer la Lumière de la Foi en Dieu.
Beaucoup de c¦urs doivent s¹interroger sur Ma Résurrection, maintenant, après 2000 ans.
Je veux donner un temps à cette image de la Croix Glorieuse, un temps semblable au temps de Mon enseignement en Israël, pour être connue, accueillie et attendue. Parce qu¹en Elle il y a le Salut ! »

Plus tard Jésus continue :

« Depuis ce jour, chaque jour, à tout moment, Je suis devant des sépulcres de biens des c¦urs, et Je frappe
Depuis ce jour, Je continue à mourir mystiquement, mais réellement, dans
chacune de Mes Saintes Messes, sur tous les autels de la terre.

Depuis ce jour, chaque jour et chaque nuit, J¹attends, enfermé dans les tabernacles, que Mes fils me visitent, parce que beaucoup de chrétiens, eux non plus, ne croient pas que Je suis Vivant.

Trop longtemps, a été enfermée la Lumière dans les sépulcres du monde Le temps arrive, et il est arrivé, le temps de la Révélation finale : non plus par l¹Incarnation dans le sein d¹une Femme, mais dans la puissance de Ma Divinité.
Pâques !

Pâques, dans l¹histoire, a toujours signifié un nouvel événement, sans pourtant changer jamais de signification.
Désormais, la Pâques aura un nouveau visage : le visage de la Victoire !
Même dans les sépulcres de vos c¦urs, de tous les c¦urs, ils verront Ma Lumière ! »

Gloire à Dieu !
Alléluia !


 “Stella Maris”  editions du Parvis n° 402 – Avril 2004

 
Precedente Precedente
 
Avanti Avanti
  Forum  I forum degli A...  Discussioni gen...  La Croix Glorieuse, Mystére pascal pour aujourd’hui

 Stampa   

Copyright (c) 2006-2010   Condizioni d'Uso  Dichiarazione per la Privacy
DotNetNuke® is copyright 2002-2023 by DotNetNuke Corporation